Sexualités Humaines

Sexualites Humaines
hypnose
hypnose
hypnose
hypnose

 

Sexualités Humaines



annuaires formation hypnose Petites Annonces Médicales recherchez

 

 

 

Actualité en Hypnose

 

Haute Autorite de Sante
La Haute Autorité de Santé délivre son certificat HON au site hypnose-Ericksonienne.org

Hypnose Ericksonienne Org Charte HON

hypnose ericksonienne

L'agenda des Formations, Conférences en Hypnose Ericksonienne
sur
hypnose-Ericksonienne.org


 

cfhtb

Résumés des Congrès d'Hypnose & Thérapie Brève de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapie Brève

hypnose

 



Congrès Hypnose et Dépression: Dépression, Hypnose et Thérapies Brèves

hypnose-Ericksonienne.org

 

 

Sexualité

L’autonomie du pénis et la machine corporelle
Quand les hommes parlent d’impuissance

Les représentations du sexe-outil et du sexe-machine se dégagent de façon prépondérante de l’écoute du discours des hommes sur leur propre corps. Nous allons voir comment elles conditionnent la fonction sexuelle et par conséquent la relation.

La prépondérance de l’organique concernant le fonctionnement sexuel masculin semble être une sorte de certitude, tant dans le discours commun que dans les propos scientifiques. Le propos selon lequel la sexualité de la femme est associée à « l’esprit » et celle de l’homme à « la nature » ou, comme le dirait Alain Giami, « le fonctionnement sexuel de l’homme est implicitement réduit à son pénis, alors que celui de la femme ne semble pas avoir de localisation organique précise (le continent noir ?) » (1), fait partie des représentations actuelles de la sexualité masculine et féminine. Il semblerait donc évident et intégré socialement que la fonction sexuelle masculine serait plus organique, plus physique, et que la sexualité féminine serait plus complexe et déterminée par des processus psycho-sociaux.

Dans le discours commun, la sexualité masculine est essentiellement représentée comme étant une sexualité organique, objectivée dans le fonctionnement biologique du corps, de ses besoins et de ses pulsions, en opposition à une sexualité féminine perçue comme étant davantage subordonnée à la question du désir affectif, et moins à la dimension corporelle liée à un besoin physique.

Lors d’un travail de recherche réalisé auprès d’hommes consultant pour impuissance dans un Centre hospitalier universitaire parisien, nous avons décidé d’analyser le discours à propos du vécu corporel et des organes sexuels. Nous nous sommes centrés sur le rapport des hommes à leur propre corps et aux liens qui s’établissent avec l’identité, la masculinité et la sexualité.

L’être aux deux cerveaux 

Le pénis est le lieu d’identification par excellence de l’homme tout entier, l’identification sexe/être est l’un des éléments essentiels de la virilité masculine ; cependant, le pénis est aussi considéré comme une entité indépendante de la personne, avec une mécanique impersonnelle.
Le pénis est investi, de façon ambiguë, à la fois bon et mauvais objet, ennemi et allié, car il peut être soit le siège des sensations les plus recherchées, soit l’organe qui dérobe au corps toute sa puissance : il peut symboliser tour à tour puissance et faiblesse. 

Les hommes ne vivent pas leur sexe comme faisant un avec leur corps, et confrontés à l’autonomie de leur pénis, l’érection n’est pas vécue comme dépendant de leur volonté. Elle peut se manifester au moment où ils ne s’y attendent pas et vice versa. L’érection et la détumescence ne se présentant pas comme des actes volontaires, les hommes ont tendance à voir leur sexe comme un « petit personnage » pourvu d’une autonomie qui lui est propre. Dans les discours des hommes, l’on retrouve comment le pénis peut être désigné avec un prénom ou comment il existe un phénomène d’autonomisation en préférant parler de « le » pénis plutôt que « leur » pénis.

Laura Beltran




Pour lire la suite et commander la Revue Sexualités Humaines...



 

 

hypnose et therapie breve

 

Quoi de Neuf en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves:

www.hypnose-Ericksonienne.org

Abonnement GRATUIT la News Letter
E-Mail :
Nom (optionnel) :
Inscription

Sexologues...



 

 

Hypnose & Ostéopathie

formation hypnose et doouleur à Paris

Apport de l'Hypnose en Ostéopathie dans le cadre des FIV, de la PMA, des troubles de la fertilité et de la grossesse

 

 

 

Accueil | Annuaires Therapeutes | Centres de Formation | Bibliographie | Editoriaux | Email | Netiquette | Forum | News | Moteur de Recherche | Liens |
Vous êtes thérapeutes: Inscription des praticiens et thérapeutes dans nos annuaires @
Philippe Sorg | infos légales 1998 - Paris